Browse By

Victime d’un chantage après une rencontre cam sur Paris

Chantage sur la rencontre cam

Gare aux mauvaises rencontres Cams ! Elles peuvent vous faire chanter.

Les rencontres sur le net ne sont pas toujours sûres, j’en ai malheureusement fait l’expérience il y a un an. J’ai connu une femme sur un site de rencontre cam gratuit au cours de l’été 2015 à Paris, c’était au même moment que mon classement des meilleurs sites de rencontre de 2015. Tout avait très bien commencé : nous avons tchatté, dialogué, appris à nous connaître et très vite, avons envisagé de nous rencontrer via webcam. Ce ne fut alors que le début d’un cauchemar pour moi. Voici mon histoire.

Comment cette arnaque s’est-elle déroulée ?

Les rencontres webcam sont devenues un véritable moyen de subsistance pour de nombreux escrocs sans foi ni loi qui ne reculent devant rien pour soutirer de l’argent à leurs victimes. En ce qui me concerne, les choses se sont déroulées de manière très similaire à ce que j’ai pu lire dans les témoignages d’autres victimes : après m’être inscrit sur un site de rencontre spécialisé dans les échanges via webcam, j’ai fait la connaissance d’une jeune femme de 30 ans avec qui j’ai rapidement pu entamer une discussion. En quête tout comme moi d’une rencontre placée sous le signe du plaisir avant tout, et donc rien de très sérieux, elle me semblait correspondre parfaitement au type de femme que je souhaitais rencontrer par ce biais.

La confiance s’est installée progressivement, de telle sorte que j’ai très vite eu envie d’aller plus loin avec cette femme et de la rencontrer, d’abord via la cam. C’est moi qui lui ai proposé cela, aussi je n’avais aucune raison de suspecter quoi que ce soit, sachant qu’elle ne s’était pas montrée trop insistante et que l’initiative venait de mon côté. Nous avons donc débuté une conversation vidéo, laquelle est devenue plus intime et a donc naturellement mené à des échanges très chauds. Nous avons parlé de choses personnelles et je me suis dévêtu afin de partager un moment que je pensais sincère et dédié uniquement au plaisir. Mal m’en a pris…

Le début des ennuis

rencontre sur cam

Victime d’un chantage à cause d’une rencontre sur cam

Mon interlocutrice a profité de ces moments d’intimité pour capturer le flux vidéo et conserver les images me présentant sous un angle particulièrement vulnérable. En s’emparant ainsi de mes images, elle a ouvert la voie à ses complices qui se sont empressés de me harceler, menaçant de porter atteinte à ma vie privée si je ne leur fournissais pas ce qu’ils désiraient. Le chantage a donc commencé de manière tout à fait brutale, sans que je puisse réagir. J’ai rapidement reçu des messages à l’orthographe douteuse, du genre « on va tou dire à ta femme » ou encore « ton patron va le savoir ». Les fautes étaient aussi flagrantes que la menace, qui n’avait rien de virtuelle.

Grâce aux informations que j’avais fournies lors des discussions, les maîtres-chanteurs sont parvenus à retrouver mon identité et à s’en servir pour me faire craindre le pire : licenciement, rupture, isolement social et familial… C’est en s’appuyant sur ces menaces non voilées que les escrocs m’ont ensuite demandé de leur verser de grosses sommes d’argent en passant par des mandats cash. La destination était la Côte d’Ivoire, ce qui ne m’a guère étonné étant donné que la plupart des « brouteurs » et escrocs de ce genre sont originaires de ce pays. J’ai reçu des dizaines de mails me sommant d’obéir pour ne pas voir les vidéos me représentant diffusées sur le net. Ils m’ont notamment menacé de diffuser le contenu sur Youtube et des forums pour que les images apparaissent dans Google et ternissent ma réputation. Autant dire que je n’en dormais plus la nuit…

Comment je m’en suis sorti

J’ai fini par me ressaisir et par réfléchir profondément à la situation. J’avais dès le départ décidé de ne pas céder au chantage en envoyant de l’argent, car je savais que cela ne règlerait rien. J’ai donc fini par ne plus répondre aux mails et par couper tout contact avant de supprimer mes comptes sur les réseaux sociaux, de sorte que les escrocs ne puissent plus avoir accès à mes informations personnelles et aux données de mes contacts. Ensuite, j’ai prévenu certains de mes amis du chantage dont j’étais victime, en leur demandant de me prévenir s’ils recevaient des messages ou si les images apparaissaient dans leur fil d’actualité. Enfin, j’ai signalé l’escroquerie à la police, en fournissant aux agents toutes les informations que je possédais sur les escrocs.

Conclusion

J’ai donc décidé d’en rester uniquement avec les sites de rencontre. C’est moins dangereux. Je vous conseille de faire comme moi. Et vous pouvez vous fier à mes recommandations ici et .